Le concept de la biodynamie a été fondée en 1924 par le philosophe allemand Rudolf Steiner. Directement liée à l’agriculture, la biodynamie entend protéger et préserver la nature, en adaptant les pratiques de l’agriculture à un respect optimal de l’environnement. Selon les adeptes de l’agriculture biodynamique, les sols ne disposent plus des minéraux nécessaires pour retrouver leur santé, altérée par tous les engrais et produits chimiques utilisés dans le cadre de l’agriculture classique. Ayant pour vocation de protéger et de régénérer les sols en vue d’une agriculture saine, la biodynamie s’articule autour de plusieurs principes fondamentaux.

 

Le respect de la terre
L’idéal prôné par l’agriculture Biodynamique est de récupérer les sols dans le même état de santé que nos parents avant nous, que leurs parents avant eux, et ainsi de suite. Malheureusement, l’utilisation massive de produits chimiques a progressivement détérioré les sols, aujourd’hui en péril. Le travail de la terre commence donc par une main légère. Le sol doit être traité avec des outils non agressifs, pour respecter sa structure et ne pas libérer de matières organiques trop profondément dans la terre. La fertilisation, là aussi douce et naturelle, exclut tout produit chimique pour privilégier le fumier, le lisier et autres déchets verts.

Un des secrets du succès de l’agriculture biodynamique, est la rotation des cultures. La biodiversité porte bien son nom puisqu’elle suppose la multiplication d’organismes, essentiels à la santé des sols, des plantes et de tous les êtres vivants. On évitera donc de replanter la même culture sur la même parcelle pour favoriser la diversité des plantations. Cette diversité préserve la fertilité du sol et lutte contre le développement des parasites.


Le respect du calendrier lunaire
Les effets de la lune sur les marées ayant déjà été constatés, il paraît légitime d’en reconnaître les effets sur les plantes, qui contiennent une importante quantité d’eau. L’agriculteur Biodynamique s’applique donc à planter et à récolter stratégiquement en fonction du calendrier lunaire pour optimiser la croissance des plantations, toujours de manière naturelle.


Le respect de la viticulture et de la vinification
Prenons l’exemple du vin. A l’image de toutes les plantations biodynamiques, les vignes respectent les mêmes traitements naturels et sont également soumises au calendrier lunaire. De la plantation du raisin jusqu’à la mise en bouteille, le vin respecte toutes les règles de la biodynamie. La vinification se fait donc sans levurage, acidifiants ou enzymes. En sommes, tout ce qui n’est pas naturellement bénéfique pour la pousse, la récolte et la vinification du vin est à proscrire pour obtenir un vin en accord avec les valeurs de la Biodynamie.

 

- Ecrit par Malorie Farre -