C’est en 2003 que Kim Logassi, ancien chef consultant en restauration, reprend le Mendo situé quai Victor Augagneur. Au menu : un concept populaire basé sur du pratique, rapide, efficace et pas cher.

En cuisine depuis 28 ans, Kim Logassi est détenteur d’un palmarès exceptionnel (Restaurants étoilés, Relais Châteaux : rien ne lui a résisté). Ce jeune cuisinier d'origine Coréenne est depuis des années animé par l’envie de proposer des plats de qualité, originaux et à petits prix. Le tout, en valorisant la cuisine asiatique et le “bien manger”.

Le concept Mendo

La cuisine tout d’abord, est essentiellement à base de pâtes asiatiques (sobayas japonaises) travaillées sous toutes les formes : sautées au wok (ustensile de cuisine traditionnel de l’Extrême-orient), à la plancha, en soupe, pochées ou encore frits. Les nouilles sont même servies dans des bols en céramiques made in France de la marque JARS (Savoir-faire reconnu au rang des Entreprises Françaises du Patrimoine Vivant : label EPV). Mais le Mendo, c’est aussi du cuit à la minute, appuyé par des produits de qualité et frais en grande majorité. Le poulet et le bœuf par exemple sont d’origine française, les crevettes elles, proviennent de Madagascar. Car oui, les fournisseurs du Mendo sont aussi ceux de Paul Bocuse.  

En bref, ce concept populaire propose une cuisine asiatique revisitée et adaptée à la cuisine française. Souvent prisées des végétariens, les saveurs retrouvées au Mendo sont principalement vietnamiennes, thaïlandaises et chinoises (Asie du Sud-Est). Elle joue aussi et surtout la carte de la transparence en préparant les plats sous les yeux de ses clients.

“Manger bien, vivez bien”

Il est important de souligner que la cuisine au wok est réputée pour être très grasse à cause de la quantité d’huile utilisée dans la préparation des plats. Au Mendo, c’est tout l’inverse puisque 99% des plats sont cuisinés sans matières grasses, vous garantissant plats diététiques et plaisirs gustatifs.

Au-delà du large choix de pâtes asiatiques, le Mendo propose également du rice wok, des noodles soups (soba, ramen, udon, somen), des dim sum, ou le just a wok (sans les nouilles et accompagné d’un bol de riz nature). Et pour accompagner ses merveilleuses saveurs, le Mendo possède une carte de vin régulièrement modifiée, provenant d’un caviste local qu’on ne retrouve pas dans d’autres restaurants lyonnais, et ce, à des prix aussi bas que ceux des plats.

Et pour conclure, après la cuisine, le lieu. Ambiance zen et détendue au rendez-vous, la salle est très conviviale et très lumineuse grâce à sa belle baie vitrée donnant directement sur les quais de Rhône. Un endroit vivant, ouvert 7 jours sur 7 qui vous prouve que prix bas peut rimer avec cuisine de qualité.

Le Mendo propose également des plats à emporter : passez votre commande par téléphone et venez récupérer votre cuisine au wok sur place.

 

Écrit par Victoria Dodart