Oasis d'Amour

5,111 km
association Association
72 Avenue Franklin Roosevelt, Vaulx-en-Velin, France
0478323361

Présentation

Le mot de la présidente

Oasis d’amour, l’association que j’ai fondée, veut relever le défi, modestement certes, mais avec conviction et pugnacité pour que chacun retrouve une place digne, dans la société.

Notre action, avec l’aide de 100 bénévoles, dévoués, disponibles et qualifiés, une goutte d’eau dans l’océan de l’exclusion : peut-être !
Mais cette goutte d’eau, pérenne et indispensable, alimente notre oasis et permet une nouvelle vie aux passagers de l’Association.

Notre objectif : pas de démesure, mais du cousu main, du sur mesure pour les familles très défavorisées et les gens de la rue jusqu’à leur réinsertion complète dans la société. Leur indépendance retrouvée (santé, papiers, travail, logement…) et leur nouvel envol sont notre meilleure récompense et notre encouragement.

A ce jour, l’Association fonctionne seulement avec ses ressources propres (Dons, aide alimentaire, magasin de vêtements neufs et d’occasion, vente d’appareils électroménagers, meubles…).

De l’exclusion à l’autonomie avec Oasis d’Amour, grâce à vous mais rapidement, car on frappe à la porte tous les jours et je souhaite avec vous répondre : "Oui … Entrez !"

Docteur Anne-Marie VINCENT GIROD

En 1999, Le Docteur Anne-Marie VINCENT GIROD a reçu un groupe Ivoirien qu’elle a hébergé à son domicile.
A cette occasion, elle a eu connaissance, mais surtout elle a pris conscience de la détresse de ces innombrables enfants orphelins laissés à l’abandon dans la rue.

Trois orphelinats sont nés de ce constat et de sa visite en Côte d’Ivoire, avec mise en place de sources de revenus rendant totalement autonomes ces structures. Les responsables sont des autochtones. Chaque orphelinat accueille une quinzaine d’enfants.

Côte d’Ivoire

  • Abidjan : création 2001
    Achat de la maison d’accueil et d’une cabine téléphonique
  • Bouaké : création 2003
    Achat d’un taxi
    Elevage de poussins et poules pondeuses

Lors des événements qui se sont produits à Bouaké en 2004, l’Association a fait déménager les enfants sur Yamoussoukro où l’orphelinat est toujours situé actuellement.

C’est avec la création de ces orphelinats en Afrique, que s’est imposé le nom d’OASIS D’AMOUR

Depuis 2005, l’Association s’occupe spécifiquement de ceux qui souffrent, sans doute le plus de l’exclusion : les gens de la rue et les familles vivant dans la pauvreté, en proposant plus qu’une aide ponctuelle : des moyens, une structure d’accueil et un suivi personnalisé.

Depuis le début de l’année 2011, cette aide s’est étendue aux personnes retraitées ayant de petits budgets, ainsi qu’aux étudiants ayant des difficultés à financer leur alimentation (revenus trop faibles).

Les moyens mis à disposition

  • Des bénévoles motivés et compétents
  • Une prise en charge médicale et psychologique
  • Une aide alimentaire et vestimentaire
  • Un pôle de réinsertion sociale
  • Un pôle de réinsertion professionnelle